New-Yorks Times à propos de nouveau mouvement d’émigration irlandaise

Mémorial de la grande famine Dublin

La verte Irlande est un pays magnifique. Chaque touriste qui a eu la chance de s’y rendre peut témoigner de la générosité et de l’accueil des Irlandais. Cela en fait une destination de choix pour partir au pair ou perfectionner son anglais.

Au cours de son histoire, l’Irlande a traversé bien des difficultés. Les jours les plus sombres correspondent sans aucun doute à la grande famine de 1845-1849 durant laquelle 1 million de personnes sont mortes et un autre million a émigré. Depuis, l’île d’Émeraude a régulièrement subi d’autres mouvements d’émigration : dans les années 1930, 1950 et 1980. Aujourd’hui, un nouveau mouvement s’amorce comme en témoigne cet article du New-York Times. Cet article fait état des motivations de ces nouveaux émigrants. Ces départs sont à destinations des Etats Unis, Australie, Moyen-Orient.

Comme à chaque fois, cette volonté de partir s’explique pas une forte récession économique. Le système bancaire irlandais est plongé une terrible crise de confiance qui empire la panne de croissance économique générale à l’Europe de l’Ouest. L’article de NY Times explique qu’aujourd’hui que pour les Irlandais « Émigrer est une norme culturelle, bien qu’il ne s’agisse pas d’une préférence culturelle ». La preuve en est que chaque émigrant ambitionne in fine de revenir en Irlande.

Espérons que l’Irlande saura rebondir une fois de plus devant ces difficultés…


Comments are closed.